Analyse de la pièce Andromaque

La pièce en  vers « Andromaque »  composée de 1648 alexandrins et de 5 actes a été écrite par Jean Racine en 1667. La cour de Louis XIV a pu voir cette oeuvre, au Château du Louvre la même année de sa création. Cette tragédie écrite dans le respect des règles classiques les plus puristes se résume par une suite d’histoires d’amour qui ne peut aboutir au sein d’une tragédie nouvellement présentée. Pendant la guerre de Troie, Hector, le mari d’Andromaque est tué par Achille. Elle l’oubli difficilement même si Pyrrhus lui déclare son amour. Ce même homme que Hermione aime alors que Oreste désespère pour elle. Une farandole amoureuse où le sentiment amoureux n’est jamais tragiquement réciproque. Une manière  nouvelle de décrire les personnages et les actions d’une tragédie avec les sentiments humains qui sont les principales actions de la pièce.  Une relation amoureuse qui lie les hommes et les femmes par un fil invisible et qui les pousse à révéler leur véritable nature et surtout leur désire profond de vivre leur existence toujours en balance avec la raison du pouvoir ou de la moralité.

 

Les personnages dans Andromaque

Chacun d’eux vit une histoire amoureuse contrariée. La tragédie de leur destin s’installe dans le fait qu’ils auront à choisir la mort ou la vie sans leur chère amour. La mort d’Hector donne un ton macabre et pourtant fatal aux rencontres qui s’opèrent tout au long des cinq actes. Andromaque considère qu’elle ne peut aimer Pyrrhus parce que son devoir est de s’occuper de son fils Astyanax et de garder la mémoire de son mari Hector. Une décision qui la garde loin de l’espoir d’aimer un autre homme. Une position difficile entre la vie et la mort.

Au cours de l’acte II, Pyrrhus se décide enfin à épouser Hermione qui lui était promise. Mais c’est la mort dans l’âme qu’il change d’avis face à Oreste. Il vient de livrer le fils d’Andromaque aux grecs. Il sait que son geste écarte toute possibilité d’un jour être aimé d’Andromaque.

Durant l’acte III, Oreste se rend compte qu’il perd Hermione. Fou de douleur devant une situation définitive, il décide d’enlever Hermione. Les suppliques d’Andromaque devant Hermione pour faire changer d’avis Pyrrhus sont reçues avec mépris. Pyrrhus propose à Andromaque de l’épouser en échange de la vie de son fils. Le dilemme que connait Andromaque est partagé entre la vie de son fils et son propre destin.

Le tragique de la pièce se tient dans les différentes décisions que les personnages doivent prendre entre l’amour non voulu et une décision de raison. La possibilité de refuser est toujours dangereuse pour eux-même ou pour une personne chère. Le caractère tragique qui implique la tristesse de la décision à prendre est constant pour chaque personnage.

 

La guerre de Troie, un décor tragique semblable au destin des personnages

La guerre de Troie est le symbole de la conquête du pouvoir. On recherche la couronne d’un empire de la même manière qu’on recherche l’amour de l’autre. Mais l’acte V est significatif dans l’expression de l’amour déçu par la trahison. Hermione promet son amour à Oreste si il tue Pyrrhus pour l’avoir trahit en épousant Andromaque. Oreste veut tuer Pyrrhus en ayant le vague espoir de récupérer l’amour d’Hermione. Il exécute sa demande mais Hermione se suicide sur le cadavre de Pyrrhus. Oreste deveint fou. Andromaque récupère le  trône en vengeant Pyrrhus, elle fait fuir Pyladen, Oreste et les grecs d’Epire. Une fin tragique mais glorieuse. La lecture des alexandrins amène à penser que la bataille du pouvoir peut être assimiler au combat des sentiments. On se bat pour un trône qui peut rendre cruel, faire vivre des trahisons, donner envie de suicide, atteindre ses limites pour savoir si sa décision est la meilleure pour soi-même et ceux que l’on aime.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • andromaque analyse
  • andromaque racine résumé
  • Andromaque Racine analyse
  • analyse andromaque
  • andromaque de racine analyse
  • racine andromaque analyse
  • analyse d\andromaque
  • analyse dAndromaque